Jeu de tarot : quelles sont les options de contrat existantes ?

Au jeu de tarot, nombreuses sont les règles à respecter pour jouer convenablement et battre ses adversaires. Parmi ces règles figure celle qui incombe au contrat. Cet article présente les différents cas de contrat possibles au jeu de tarot.

Jeu de tarot : les différents types de contrats

Au tarot, un contrat est une promesse d’atteindre un certain nombre de points. Les possibilités de contrat sont par ordre croissant :

  • La prise ;
  • La garde (avec chien) ;


Dans les deux enchères, le preneur a 6 cartes de chien qu’il peut secrètement échanger contre 6 cartes (plis) de son jeu.

  • La garde sans le chien


Le chien n’est pas retrouvé, mais les cartes qui le composent sont obtenues auprès du Preneur et lui seront comptées en fin de partie.

  • La garde contre le chien


Le chien n’est pas retrouvé, mais les cartes qui le composent sont obtenues du côté défenseur, et elles comptent pour le côté défenseur à la fin de la partie.

Après les enchères, le croupier remet les cartes du chien faces dissimulées au receveur, qui les retourne (s’il a essayé une prise ou une garde) pour que tout le monde puisse les voir. Il peut les ranger (s’il a essayé une garde contre ou une garde sans), en les laissant faces dissimulées.


Pour quel contrat opter ?

Les 4 points cités ci-dessus seront examinés dans l’ordre. Pour simplifier la compréhension, un certain nombre de points virtuels sont ici attribués à ces différents aspects d’une main.


La somme de ces points imaginaires constitue la puissance de cette main. Ce qui offre le pouvoir de décider d’accepter ou non un contrat, et si oui, quel contrat :

  • Prise : 40 points ;
  • Garde : 56 points ;
  • Garde sans le chien : 71 points ;
  • Garde contre le chien : 81 points.


21, Petit et Excuse constituent les trois bouts. La décision d’engagement dépend d’abord et avant tout de la propriété de ces bouts. Le nombre de points gagnés dépend du nombre d’ Oudlers que vous avez à la fin de la donne.  Voici les points attribués à chaque oudler pour évaluer une main et les raisons de ces chiffres : 


21 est un as : il vous rapporte toujours au moins un pli à 6 points. On lui octroie la valeur 10.


Le Petit est le moins sécurisé des trois. Il peut également être récompensé par un adversaire s’il fait fréquemment comme 21 et a au moins 6 points. Plus le Petit est long, plus il a une valeur proche de celle de 21. Plus le Petit est court, elle tend vers une valeur nulle, car il risque de se faire prendre.


Contrairement aux autres Oudlers, Excuse n’autorise jamais les levées. En revanche, elle a l’avantage de rester entre les mains de son régulateur initial (à moins qu’il ne le mène jusqu’au bout). L’excuse vaut généralement 4 points : 4,5 points pour ce qu’elle représente, moins 0,5 point pour la main en compensation au joueur qui a remporté le pli. Cependant, il est compté comme un 7, car elle réduit le score global que le destinataire doit atteindre.


Évaluation en trois points :

21:10 points ;

Petit 4 et moins : 0 point ;

Petit 5 ème : 6 points ;

Petit 6 ème : 7 points ;

Petit 7ème et plus : 8 points ;

Excuse : 7 points.


Les règles du contrat sont simples. Il suffit de les respecter pour savoir quel contrat choisir.